Comment Wikipédia veut faire payer Google, Apple et Amazon

Par , publié le 17 mars 2021

Wikipédia ne sera bientôt plus financé exclusivement par des dons. Mardi, la fondation Wikimédia, qui gère la très populaire encyclopédie participative et tous ses projets annexes, a annoncé le lancement d’un service payant destiné aux entreprises. Et en particulier aux géants technologiques comme Google, Apple et Amazon, qui utilisent les informations publiées sur la plateforme pour alimenter leurs moteurs de recherche et assistants vocaux. Selon l’organisation, citée par le magazine Wired, des négociations sont déjà en cours. Les premiers accords sont espérés pour le mois de juin.

Changement philosophique – Cette offre commerciale, baptisée Enterprise, représente un changement philosophique majeur pour Wikipédia. Vingt ans après sa création, l’encyclopédie est restée fidèle à ses principes. Entièrement gratuite, elle s’est toujours refusée à monétiser son immense audience (22 milliards de pages vues en février) grâce à la publicité. Et elle a toujours rejeté des relations commerciales avec des sociétés, même si elle accepte leurs dons – Apple et Google font d’ailleurs partie de ses “bienfaiteurs majeurs”. L’écrasante majorité de son budget, supérieur à 100 millions de dollars par an, est encore apportée par ses utilisateurs.

Pas obligatoire – Face aux inquiétudes de sa communauté, Wikimédia assure que le projet est indispensable pour atteindre ses objectifs, qui “nécessitent une croissance significative des recettes”. La fondation promet ainsi de réinvestir tous les éventuels profits dans ses autres projets. Elle se défend aussi de vouloir forcer les géants du numérique à payer, rappelant qu’ils pourront, s’ils le souhaitent, continuer d’utiliser les outils gratuits qui resteront disponibles. Et elle promet que ses futurs clients ne bénéficieront d’aucun avantage ou contrôle éditorial. Enterprise, indique-t-elle, n’est qu’un autre moyen de récupérer les informations de Wikipédia.

Formats adaptés – Ces données sont aujourd’hui utilisées par de nombreux services. Google s’en sert par exemple pour alimenter ses “panels de connaissance” qui s’affichent lors de certaines recherches. Et Siri et Alexa, les assistants d’Apple et d’Amazon, pour répondre à certaines questions. Jusqu’à présent, les entreprises peuvent récupérer les informations de Wikipédia tous les 15 jours, dans un format qui ne correspond pas toujours à leurs besoins. Ce qui nécessite un important travail de nettoyage des données. Entreprise leur proposera une actualisation en temps réel dans des formats adaptés.

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité