Par , publié le 27 mai 2021

Le record établi mi-mai par Back Market n’aura pas tenu bien longtemps. En officialisant mercredi une levée de fonds de 500 millions de dollars (407 millions d’euros), Contentsquare a en effet établi une nouvelle marque référence pour une société tech française. Porté par une forte hausse de son activité, le spécialiste de l’analyse du comportement des internautes a notamment séduit le conglomérat japonais Softbank, qui a mené ce tour de table par l’intermédiaire de son Vision Fund 2. Sa valorisation atteint désormais 2,8 milliards de dollars, soit la deuxième plus élevée en France. Objectif: “continuer d’investir pour devenir un champion mondial”, indique Jonathan Cherki, son fondateur et patron.

Taux de conversion – Créé en 2012, Contentsquare propose des outils pour suivre le parcours des internautes sur un site Web ou sur une application mobile. Sa solution permet notamment de capturer les mouvements de la souris ou du doigt sur l’écran d’un smartphone. Ces données sont ensuite analysées afin de fournir des recommandations pour améliorer l’interface utilisateur. Et ainsi faire grimper le taux de conversion, c’est-à-dire le pourcentage de visiteurs d’un site qui réalise une action, par exemple une inscription ou un achat. L’entreprise revendique plus de 750 clients dans le monde, dont Microsoft, Ikea, BMW ou encore Gucci.

120% de croissance – Si près de la moitié de ses 800 employés sont basés en France, Contentsquare est déjà un groupe très international. Il dispose d’équipes de recherche et de développement en Israel. Et Jonathan Cherki s’est installé il y a quatre ans à New York, au plus près du marché américain, généralement le plus important pour les éditeurs de logiciels professionnels. Les Etats-Unis représentent d’ailleurs plus de la moitié du chiffre d’affaires. Si celui-ci n’est pas communiqué, la société assure qu’il affiche une croissance moyenne de 120% par an depuis 2017. L’an passé, elle a notamment bénéficié de la crise sanitaire, qui a accentué la transition numérique.

Intelligence artificielle – Avec 500 millions de plus dans ses caisses, Contentsquare prévoit d’embaucher 1.500 personnes en trois ans. La société s’est fixé trois objectifs. D’abord, conquérir le marché asiatique, qui représente aujourd’hui une toute petite partie de son activité. La présence dans son capital de Softbank, qui a investi dans de nombreuses start-up du continent, pourrait représenter un atout. Ensuite, poursuivre sa politique d’acquisitions, notamment pour s’ouvrir de nouveaux marchés en ajoutant des briques à son offre logicielle. Enfin, accélérer la recherche, en particulier dans l’intelligence artificielle, clé de voûte pour proposer des recommandations toujours plus pertinentes.

Pour aller plus loin:
– Début d’année record pour les start-up européennes
– Back Market devient la start-up française la mieux valorisée


Chaque matin, l’essentiel de l’actualité tech analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

No Comments Yet

Comments are closed

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Votre rendez-vous quotidien pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !