Malgré les menaces de Pékin, Didi s’introduit en Bourse

Par , publié le 30 juin 2021

Les inquiétudes sur un durcissement réglementaire n’ont pas fait dérailler l’entrée de Didi Chuxing sur le New York Stock Exchange. Mardi, la plateforme chinoise de voitures avec chauffeur a fixé son prix d’introduction dans le haut de sa fourchette, sur la base d’une valorisation de 67 milliards de dollars. L’opération va lui permettre de lever au moins 4 milliards. Cette somme doit notamment lui permettre de poursuivre son implantation à l’international, en particulier en Europe occidentale où la société n’est pas encore présente. Ou encore d’accélérer ses investissements dans sa plateforme d’achats groupés, l’un des secteurs en forte croissance en Chine. Comme d’autres géants chinois, Didi est ciblé par Pékin pour avoir mis en place des pratiques anticoncurrentielles afin d’empêcher l’émergence de rivaux. Au-delà d’une importante amende, Didi risque surtout de se voir imposer des changements qui pourraient remettre en cause sa position et sa rentabilité.

Pour aller plus loin:
– Avant son introduction en Bourse, Didi dans le viseur de Pékin
– En Chine aussi, les autorités veulent sévir contre les géants du numérique

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité