La plateforme de crédit Younited accélère dans le paiement fractionné

Par , publié le 8 juillet 2021

La bonne santé de la French Tech ne se dément pas. Après le spécialiste du bricolage en ligne ManoMano mercredi, l’écosystème français gagne une nouvelle licorne: Younited. Ce jeudi, la plateforme de crédit aux particuliers officialise une nouvelle levée de fonds, d’un montant de 170 millions de dollars (138 millions d’euros). Sa valorisation, non communiquée officiellement, dépasse désormais la barre symbolique du milliard de dollars. Cette somme doit notamment permettre à la société d’élargir son offre de paiement fractionné, un secteur en pleine expansion.

2,6 milliards prêtés – Lancé en 2012 sous le nom de Prêt d’Union, Younited promet de faciliter le crédit, avec une demande entièrement en ligne et une réponse en moins de 24 heures. Compris entre 5% et 6%, ces taux sont “imbattables sur le marché”, assure son patron Charles Egly. Face aux banques, la société a misé sur le principe du financement participatif: les fonds sont apportés par des investisseurs institutionnels. Cela permet notamment de ne pas supporter le risque de crédit. Présent dans cinq pays européens, Younited revendique 500.000 prêts accordés depuis sa création. Cela représente 2,6 milliards d’euros. Plus de la moitié de cette somme a été empruntée l’an passé.

Achats à crédit – Pour stimuler sa croissance, la société s’est aussi lancée dans le B2B. Depuis 2019, elle commercialise sa plateforme de crédit et ses technologies, comme son système de scoring des emprunteurs potentiels, permettant à d’autres entreprises de proposer des prêts à leurs clients. C’est par exemple le cas de l’application de paiement Lydia, de la néobanque N26 et bientôt d’Orange Bank. Younited permet aussi à des marchands d’offrir des achats à crédit, remboursables sur 12 à 48 mois. Free, Microsoft ou encore LDLC font partie de ses partenaires. “L’activité B2B progresse fortement”, souligne Charles Egly. Elle représente déjà la moitié des sommes prêtées et 30% des recettes du groupe.

Paiement fractionné – Avec sa dernière levée de fonds, Younited ambitionne d’abord de “consolider [sa] position” dans les prêts aux particuliers. Cela passera par une hausse du budget marketing et des investissements pour améliorer ses algorithmes de scoring. Surtout, la société va étendre son offre de paiement fractionné, en proposant des durées plus courtes, allant d’un à six mois. Elle se retrouvera alors en compétition directe avec les gros acteurs du secteur, comme le suédois Klarna, l’américain Paypal ou encore l’australien Afterpay. Pour séduire les commerçants, Younited mise sur sa licence bancaire, qui lui permet d’offrir, contrairement à ses rivaux, des prêts courts et des prêts longs. Et promet de ne prélever aucune commission sur les crédits de moins de six mois.

Pour aller plus loin:
– En s’associant avec Qonto, October vise les prêts aux petites entreprises
– Klarna lance son offre de paiement fractionné en France

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Votre rendez-vous quotidien pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !