Le singapourien Sea se donne les moyens de conquérir l’Europe

Par , publié le 12 septembre 2021

C’est du jamais vu en Asie du Sud-Est. Le groupe Internet singapourien Sea va lever 6,3 milliards de dollars sur les marchés new-yorkais. Une somme qui doit lui permettre d’accélérer son déploiement à l’international. Fondé en 2009, Sea est devenu ces dernières années un mastodonte – et même la première capitalisation boursière de la région. Avec le soutien financier du géant chinois Tencent, la société a d’abord bâti son empire grâce aux jeux vidéo, et en particulier grâce à son très populaire titre Free Fire. Depuis, Sea a diversifié son activité, devenant notamment le numéro un du e-commerce dans la région. Fort de ce succès, ses dirigeants souhaitent désormais conquérir d’autres marchés en croissance, qui ne sont pas dominés par les géants américains. Ils sont très actifs en Amérique du Sud, vont se lancer en Inde et lorgnent l’Europe. Le site Shopee devrait ainsi bientôt ouvrir ses portes en Pologne.

Pour aller plus loin:
– En Indonésie, Gojek et Tokopedia donnent naissance à un nouveau géant
– Allegro, l’Amazon polonais, réalise une entrée en Bourse record

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité