Aux Pays-Bas, les chauffeurs d’Uber bientôt salariés ?

Par , publié le 14 septembre 2021

Après le Royaume-Uni, les Pays-Bas ? Lundi, un tribunal d’Amsterdam a estimé que les 4.000 chauffeurs Uber de la ville devaient être considérés comme des salariés, et non comme des travailleurs indépendants. Cela signifie qu’ils doivent avoir le droit à un salaire minimum, à des congés payés ou encore à une assurance santé. La plateforme américaine de voitures avec chauffeur a décidé de faire appel de ce jugement. Ce dernier menace en effet son modèle économique, assurent ses responsables. Salarier les chauffeurs se traduirait en effet par des hausses des coûts et par un manque de flexibilité de sa main d’oeuvre. Au Royaume-Uni, Uber avait fini par accorder en début d’année le statut de “travailleur”, un statut hybride prévu par la législation britannique. Mais la société avait d’abord utilisé tous les recours judiciaires possibles.

Pour aller plus loin:
– Au Royaume-Uni, Uber capitule devant ses chauffeurs
– En Europe, la menace s’accentue sur l’Uber-économie

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité