Avec ses lunettes de réalité augmentée, Xiaomi veut jouer dans la cour des grands

Par , publié le 14 septembre 2021

Xiaomi veut, lui aussi, occuper le terrain de la réalité augmentée. Mardi, le groupe chinois a dévoilé un premier prototype de lunettes utilisant cette technologie qui permet de superposer des éléments sur le monde réel. Cette dernière est considérée comme prometteuse par de nombreux acteurs, déclarés comme Facebook et Snapchat, ou pas encore comme Apple. Ils estiment qu’elle pourrait représenter la plateforme succédant aux smartphones. Le projet reste encore au stade de promesse, qui mettra certainement de longues années à se concrétiser. Mais il symbolise également les ambitions grandissantes de Xiaomi.

Pas de date – Dans sa vidéo de présentation, le fabricant détaille quelques fonctionnalités de ses lunettes. Rien de très original: les montures permettent de passer un appel, de lire des notifications, de prendre des photos, de suivre un itinéraire ou encore de traduire le menu d’un restaurant. Autonomes, elles n’ont pas besoin d’être reliées à un smartphone. Xiaomi précise que ce prototype ne sera pas mis en vente. Et ne prend pas le risque d’avancer une date pour le lancement d’une version commerciale, parlant simplement d’un “jour dans le futur”. En mai, Evan Spiegel, le patron de Snapchat, s’était montré un peu plus précis, évoquant une “décennie” avant l’arrivée d’un “produit véritablement grand public”.

Triple défi – Pourtant, la technologie existe déjà. Mais aucune entreprise n’a encore réussi à la démocratiser. Pour y parvenir, Xiaomi et les autres devront relever trois défis principaux. D’abord, concevoir un appareil à la fois facile à porter et technologiquement avancé. HoloLens, la référence actuelle du marché conçue par Microsoft, ressemble davantage à un casque qu’à une paire de lunettes classiques. Ensuite, les fabricants devront abaisser les coûts technologiques pour proposer un prix abordable, quand HoloLens est vendu à près de 3.000 euros, limitant son potentiel au marché professionnel. Enfin, il faudra développer des applications et des usages intéressants.

Voiture autonome – Si le projet de lunettes de Xiaomi n’existe peut-être que sur le papier, il prouve une nouvelle fois l’ambition de ses dirigeants. Fondé en 2010, le nouveau géant chinois s’est fait une place de choix sur le marché des smartphones, n’hésitant pas parfois à copier ce qui marche ailleurs – et plus particulièrement chez Apple. Si la marque est connue pour ses prix agressifs, elle ne veut pas se limiter à cet avantage. Elle souhaite aussi rivaliser sur le plan technologique, proposant dans ses appareils des innovations. Les investissements dans la réalité augmentée s’inscrivent dans cette démarche. Tout comme la volonté de développer une voiture électrique, et potentiellement autonome.

Pour aller plus loin:
– Facebook dévoile ses premières lunettes connectées, en partenariat avec Ray-Ban
– Comment Xiaomi a dépassé Apple sur le marché des smartphones

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Votre rendez-vous quotidien pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !