Avec ses nouveaux iPhone, Apple veut poursuivre son “super cycle”

Par , publié le 14 septembre 2021

Pour Apple, la traditionnelle keynote de la rentrée, organisée mardi soir, était l’occasion de tourner la page de dernières semaines particulièrement agitées. Et de remettre l’accent sur ses produits, à commencer par l’iPhone, le plus important d’entre eux. Comme à son habitude, le groupe à la pomme a présenté de nouveaux modèles, les iPhone 13, qu’il décrit comme plus puissants, équipés de meilleurs capteurs photos et dotés d’une autonomie plus importante. Son objectif: maintenir le “super cycle” de remplacement lancé il y a un an, qui s’est traduit depuis par des ventes record de son smartphone vedette.

Plus de 100 milliards de recettes – Selon les prévisions des analystes, Apple devrait écouler 239 millions d’iPhone au cours de son exercice fiscal, qui se conclut fin septembre. Ce serait huit millions de plus que la précédente marque, établie en 2015, lors du lancement des premiers modèles dotés d’un grand écran. À Noël, les performances du smartphone avaient permis à la société de briser pour la première fois la barre des 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Deux facteurs principaux expliquent cette dynamique. D’abord, un nouveau design pour profiter de la “fenêtre de remplacement” qui se traduit par un pic des ventes tous les trois ans. Ensuite, l’arrivée de la 5G, qui a notamment dopé les performances en Chine.

Vers une baisse des ventes ? – Ces deux éléments ne profiteront pas autant aux derniers modèles. En raison de cette base de comparaison défavorable, la majorité des analystes prédisent ainsi un léger repli des ventes lors du prochain exercice fiscal. Même si le chiffre d’affaires généré par les iPhone pourrait progresser grâce à une hausse du prix de vente moyen. Face aux doutes, Apple assure que la 5G va rester une incitation à l’achat dans de nombreux pays, alors que le taux de pénétration reste assez faible. Comme l’an passé, le groupe devrait aussi profiter des généreuses promotions proposées par les opérateurs, qui tentent de convertir leurs clients à la dernière génération d’Internet mobile. Aux Etats-Unis, par exemple, AT&T permet de changer d’iPhone gratuitement.

Diversification – S’il reste crucial, le lancement des nouveaux modèles l’est désormais un peu moins. Depuis quelques années, Apple a en effet ajouté de nouveaux relais de croissance. Son smartphone vedette représente un peu plus de 50% de son chiffre d’affaires. Il y a trois ans, cette proportion dépassait les 62%. Au-delà des ventes de Mac et d’iPad, gonflées par la crise sanitaire et la généralisation du télétravail, la société a diversifié son activité. Elle a lancé de nouveaux produits, comme sa montre connectée Apple Watch – dont une nouvelle version a été dévoilée mardi – et ses écouteurs sans fil AirPods. Elle a aussi développé sa gamme de services, qui lui permet de monétiser encore davantage sa base de plus d’un milliard d’utilisateurs.

Pour aller plus loin:
Apple brise la barre des 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires
– Apple contraint d’ouvrir (un peu) les portes de son App Store

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Votre rendez-vous quotidien pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !