Bruxelles veut imposer un chargeur universel pour les smartphones

Par , publié le 23 septembre 2021

C’est un vieux serpent de mer qui pourrait enfin aboutir. Douze ans après les premières discussions, la Commission européenne a présenté jeudi un projet de directive pour imposer un chargeur universel aux fabricants de smartphones et de tablettes. Si le texte est adopté, il pourrait entrer en vigueur en 2024. Tous les appareils vendus sur le continent devront alors être dotés d’un port USB-C, un format qui commence à se généraliser sur les terminaux Android. Objectif: en finir avec les chargeurs et autres accessoires devenus inutiles, et qui terminent à la poubelle ou au fond d’un tiroir.

Apple, l’exception – En 2009, la première tentative de la Commission européenne avait abouti à un accord non contraignant avec les fabricants, prévoyant d’instaurer un chargeur unique en 2010. Depuis, la situation s’est nettement améliorée. À l’époque, chaque marque disposait de son propre format: une trentaine de chargeurs étaient ainsi en circulation. Aujourd’hui, il n’en reste plus que trois. Si l’historique micro USB reste très utilisé, il est petit à petit remplacé par l’USB-C, notamment pour les terminaux haut de gamme. Seul Apple conserve un format propriétaire, le port Lightning, dont sont équipés ses iPhone et une partie de ses iPad.

“Brider l’innovation” – Il n’est donc pas étonnant que le groupe à la pomme soit le seul à s’opposer publiquement au projet, estimant qu’il “bridera l’innovation”. Et qu’il rendrait obsolètes les chargeurs et accessoires détenus par ses utilisateurs. Cela ne l’avait cependant pas empêché de passer au port Lightning en 2012. Apple devra alors faire un choix, sachant que fournir un adaptateur ne suffira pas. Soit abandonner le port Lightning partout, et avec lui les royalties prélevées pour certifier des chargeurs. Soit se convertir à l’USB-C seulement en Europe, ce qui impliquerait de créer des modèles différents. La marque aura aussi la possibilité d’inclure les deux ports, un scénario plus improbable.

250 millions d’économies – La directive inclut également les appareils photos, les casques, les enceintes portables et consoles de jeu vidéo portables. En revanche, elle ne concerne pas les montres connectées et les écouteurs, jugés trop petits. Ni même les ordinateurs portables. Pour limiter le nombre de chargeurs en circulation, les fabricants auront par ailleurs l’obligation d’offrir une option sans chargeur, évitant ainsi que les utilisateurs se retrouvent avec des câbles inutiles. Selon la Commission, ces mesures se traduiront par une baisse de près de 10% des déchets électroniques chaque année. Elles permettront aussi aux consommateurs d’économiser 250 millions d’euros par an.

Pour aller plus loin:
– Avec ses nouveaux iPhone, Apple veut poursuivre son “super cycle”
– Samsung continue de parier sur les smartphones pliables

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité