Le rachat d’Arm par Nvidia menacé aussi aux Etats-Unis

Par , publié le 18 novembre 2021

Il n’y a pas qu’en Europe que l’acquisition d’Arm Holdings suscite l’inquiétude. Mercredi, en marge de la publication de ses résultats, Nvidia a révélé que la FTC, le gendarme américain de la concurrence, avait “exprimé des doutes” sur cette opération record, dont le montant dépasse désormais les 75 milliards de dollars en raison de l’envolée de l’action de Nvidia. Le spécialiste des processeurs graphiques discute avec les autorités pour éviter l’ouverture d’une procédure antitrust aux Etats-Unis. Mais pour le moment, les solutions qu’il a proposées aux régulateurs n’ont pas convaincu. Il promet notamment de garantir un accès équitable à l’architecture Arm, utilisée par ses rivaux pour concevoir leurs puces électroniques. Pour autant, Nvidia se dit toujours confiant mais reconnaît que la finalisation du rachat prendra plus de temps que prévu.

Pour aller plus loin:
Pourquoi le rachat de Nvidia inquiète les autorités
– La Chine menace le rachat d’Arm par Nvidia

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité