Nreal lève 60 millions pour démocratiser la réalité augmentée

Par , publié le 4 avril 2022

Nreal n’en finit plus de lever de l’argent pour prendre de vitesse Facebook, Apple ou encore Xiaomi. La semaine dernière, la start-up chinoise spécialisée dans la réalité augmentée a officialisé un nouveau tour de table, le troisième au cours des douze derniers mois. D’un montant de 60 millions de dollars, principalement apportés par Alibaba, celui-ci s’ajoute aux 140 millions récoltés depuis mars 2021. La société indique vouloir poursuivre ses investissements dans la R&D. Et accélérer la production et la distribution de ses premières lunettes, notamment en Chine où elles ne sont pas encore disponibles à la vente.

Entre 300 et 500 euros – Lancée il y a trois ans, Nreal est véritablement sortie de l’anonymat début 2020, lors du CES de Las Vegas. Elle est aujourd’hui la seule marque à proposer des lunettes de réalité augmentée pour le grand public. Ses deux modèles, baptisés Light et Air, ne sont commercialisés que dans quelques pays, comme les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne, respectivement pour environ 500 et 300 euros. C’est bien moins que le casque Hololens de Microsoft, vendu à partir de 4.000 euros. À ce prix-là cependant, les deux appareils de Nreal offrent une résolution d’image et un champ de vision assez faibles. Ils doivent, en outre, être reliés à un smartphone pour fonctionner.

Technologie prometteuse – La réalité augmentée consiste à superposer des éléments sur le monde réel. La technologie est considérée comme prometteuse par de nombreux acteurs, déclarés comme Facebook et Snapchat, ou pas encore comme Apple et Google. Ils estiment qu’elle pourrait représenter la prochaine plateforme dominante, succédant aux smartphones. Les projets se multiplient ainsi, mais ils mettront certainement de longues années à se concrétiser. Face aux géants du secteur, engagés dans une course de fond, Nreal a décidé d’occuper le terrain dès à présent, quitte à proposer une expérience limitée. Ses utilisateurs passent ainsi la majorité de leur temps… à regarder YouTube.

Applications – C’est d’ailleurs tout le défi de Nreal pour véritablement démocratiser la réalité augmentée. Comme les autres, la start-up chinoise va devoir prouver la proposition de valeur de la technologie. Au-delà de l’effet de curiosité, ses lunettes n’offrent encore aucune killer app, susceptible de justifier leur achat par le grand public. Nreal explique que l’ensemble des applications présentes sur Android sont automatiquement compatibles grâce à un logiciel maison. Mais reste encore à démontrer l’intérêt d’utiliser des lunettes pour surfer sur Internet ou regarder une vidéo. Nreal devra donc proposer plus: des applications et des jeux spécialement conçus pour la réalité augmentée.

Pour aller plus loin:
– Avec la réalité augmentée, Xiaomi veut jouer dans la cour des grands
– Facebook dévoile ses premières lunettes, en partenariat avec Ray-Ban

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Chaque vendredi, l'actu French Tech décryptée

Infos, analyses, tableau de bord: le rendez-vous hebdomadaire pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !