Comment Virtuo veut chambouler le marché la location de voiture

Par , publié le 15 avril 2022

“La voiture n’a plus sa place en ville”. La citation peut surprendre lorsqu’elle est prononcée par le fondateur d’une start-up de location de… voitures. Mais Karim Kaddoura assume ce paradoxe. Avec Virtuo, l’entrepreneur estime fournir aux citadins une raison supplémentaire de renoncer au véhicule individuel, en leur permettant d’en louer un très facilement, par exemple pour partir en week-end. Après avoir levé 50 millions d’euros l’an passé, la société, dont l’activité a été dopée par la crise sanitaire, prévoit d’accélérer son déploiement. Avec un objectif ambitieux: “devenir un acteur mondial”.

Plus de files d’attente – Virtuo fait partie d’une vague de nouveaux acteurs qui souhaitent révolutionner la location de voitures. Un marché immense, estimé à 100 milliards de dollars par an, encore largement dominé par les acteurs historiques. La start-up ne possède aucune agence: ses clients réservent leur véhicule en ligne, puis le récupèrent directement dans un parking en utilisant leur smartphone comme clé. Fini donc les files d’attente, les horaires d’ouverture à respecter et la paperasse. Depuis l’an passé, la start-up livre aussi, pour environ 30 euros supplémentaires, les voitures au domicile des clients. “C’est devenu un standard à Paris ou Londres”, souligne Karim Kaddoura.

150.000 utilisateurs – Virtuo n’est pas seule sur ce nouveau marché. En France, elle est en concurrence avec Toosla, entrée en Bourse en 2021, et Carlili, qui vient de lever 24 millions d’euros. Sans oublier les services dits d’autopartage – comme l’américain Getaround, implanté dans l’Hexagone depuis le rachat de Drivy en 2019 -, qui offrent des locations entre particuliers. Six ans après son lancement, la société revendique 150.000 utilisateurs dans 23 villes, en France, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. Sans publier de chiffres, elle assure enregistrer une forte croissance. “Le Covid a été un accélérateur”, explique son fondateur, en favorisant le tourisme local et les week-ends plus longs grâce au télétravail.

Nouveaux pays – Pour poursuivre son développement, Virtuo prévoit de porter sa flotte à 7.000 véhicules cet été, de la Fiat 500 au Model 3 de Tesla. D’ici 2030, l’intégralité de ses voitures seront électriques, ce qui nécessite de nouer de nouveaux partenariats avec des parkings pour trouver des bornes de recharge. La start-up ambitionne d’atteindre un million de clients au cours des trois prochaines années. Elle mise sur de nouveaux services, comme une offre pour les entreprises ou la location au mois. Elle va se lancer dans de nouveaux pays, à commencer par l’Allemagne et le Portugal cette année. Et elle prévoit d’augmenter ses dépenses marketing, notamment en diffusant des spots de publicité à la télévision.

_____

Comme de nombreuses start-up, Virtuo utilise Google Cloud pour développer son activité. En savoir plus

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Chaque vendredi, l'actu French Tech décryptée

Infos, analyses, tableau de bord: le rendez-vous hebdomadaire pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !