Aux États-Unis, Google et Facebook ne seront pas inquiétés pour leur pacte secret

Par , publié le 15 septembre 2022

Petite victoire aux Etats-Unis pour Google, poursuivi par plusieurs États américains pour abus de position dominante sur le marché de la publicité en ligne. Mercredi, un juge fédéral a rejeté l’une des principales accusations, estimant que le pacte secret conclu avec Facebook ne présentait rien de “suspect”. Connu sous le nom de code “Blue Jedi”, celui-ci porte sur la publicité programmatique, qui s’est imposée ces dernières années comme le modèle dominant sur Internet. Et qui est dominée par le moteur de recherche. Pour le dissuader de lancer sa propre plateforme d’enchères, Google aurait accordé à Facebook un traitement préférentiel, qui lui aurait permis de manipuler les enchères en sa faveur. Cette alliance fait cependant l’objet d’une enquête de la part de la Commission européenne.

Pour aller plus loin:
– L’Europe enquête sur le pacte secret entre Google et Facebook
– Le suédois PriceRunner réclame plus de 2 milliards d’euros à Google

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail