Le temps d’un café, l’actu tech décryptée

 

Dès 7h30, l’essentiel de l’info analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

Le temps d’un café, l’actu tech décryptée

Dès 7h30, l’essentiel de l’info analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

Par , publié le 3 juin 2020

C’est définitivement l’un des grands gagnants du confinement: entre février et avril, Zoom a enregistré une très forte hausse de ses résultats financiers. Son chiffre d’affaires a notamment grimpé de 169%, à 323 millions de dollars, sur la période. Alors que le télétravail s’est généralisé, le spécialiste de la visioconférence a gagné de nombreux clients payants: le nombre d’entreprises payant plus de 100.000 dollars par an a, par exemple, presque doublé. Mais la hausse de l’activité, notamment des utilisateurs gratuits, a fait grimper les coûts. Et donc fait reculer les marges.

Envolée boursière – Depuis la mi-mars, et l’entrée en vigueur de mesures de confinement dans de nombreux pays, le cours de l’action de Zoom a quasiment doublé sur le Nasdaq. Il dépasse désormais les 200 dollars – contre 36 dollars lors de son introduction en Bourse en avril 2019 -, valorisant la société américaine à près de 60 milliards de dollars. Un niveau extrêmement élevé compte-tenu de ses résultats financiers. Mais les investisseurs prédisent que les nouvelles habitudes de télétravail perdureront même après la fin de la crise sanitaire, lui permettant d’attirer toujours plus de clients payants.

Riposte des géants – Bien évidemment, le succès de Zoom fait des envieux. Microsoft a récemment augmenté le nombre de participants maximum lors des visioconférences menées sur sa plate-forme Teams. Google a fait la même chose sur son outil Meet, tout en rendant une partie des fonctionnalités gratuites. Facebook a lancé des solutions de visioconférence pour les particuliers et les entreprises. Ces sociétés espèrent notamment profiter des problèmes récurrents de sécurité de Zoom, qui pourraient pousser les utilisateurs à privilégier des entreprises réputées plus sures. Mais d’autres exemples, comme le spécialiste du stockage en ligne Box, ont prouvé qu’il était possible de résister aux géants de la Silicon Valley.

 


Chaque matin, l’essentiel de l’actualité tech analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.