Comment Clubhouse tente de repartir de l’avant

Par , publié le 3 octobre 2021

Ce n’est peut-être pas encore la tentative de la dernière chance, mais cela y ressemble déjà. Face à la baisse drastique de son audience, Clubhouse a annoncé la semaine dernière une série de nouvelles fonctionnalités. La plus importante, réclamée par de nombreux utilisateurs: la possibilité d’enregistrer les salons audio. Il sera également possible de partager des extraits de 30 secondes sur les réseaux sociaux. Ces deux nouveautés représentent un changement de philosophie, alors que l’application avait construit ses premiers succès sur son caractère exclusif, à contre-courant des autres plateformes.

Chute de l’activité – Lancée l’an passé, Clubhouse a rapidement fait fureur dans le petit cercle des influenceurs de la Silicon Valley. L’application est alors portée par un buzz savamment entretenu. Seules les personnes invitées peuvent espérer la rejoindre. Longtemps, les précieux sésames n’ont été délivrés qu’au compte-gouttes. Début 2021, Clubhouse enregistre un pic d’activité, concrétisé par deux importantes levées de fonds qui portent sa valorisation à 4 milliards de dollars. Mais depuis, l’entrain a chuté. Après avoir côtoyé les 10 millions en février, le nombre de téléchargements s’est effondré, malgré un rebond lors de l’arrivée sur le système Android. Le nombre de salons de discussions a, lui aussi, fortement baissé.

Lassitude – Plusieurs explications de ce déclin peuvent être avancées. D’abord, l’arrivée de services concurrents lancés par Facebook, Twitter ou encore Spotify, qui ont offert des alternatives plus accessibles. Mais au-delà, c’est l’intérêt même pour ces conversations audio qui semble être retombé. Passé l’excitation des débuts, peut-être stimulée par la crise sanitaire, les utilisateurs se sont lassés. Les organisateurs n’ont jamais eu les outils nécessaires pour pouvoir monétiser leur audience, poussant certains à arrêter. Et les millions de personnes placées sur liste d’attente sont passées à autre chose ou sont arrivées trop tard, lorsque l’activité était déjà retombée.

Visibilité – Ces dernières semaines, Clubhouse multiplie les initiatives pour tenter de repartir de l’avant. Fin septembre, la société a lancé une nouvelle option, baptisée Waves, qui permet de créer facilement des salons privés avec ses amis. La semaine précédente, elle avait recruté une journaliste au poste de responsable des relations avec les médias. Sa mission: les convaincre d’utiliser Clubhouse pour bâtir une nouvelle audience. La possibilité d’enregistrer les discussions vise à allonger leur durée de vie, par exemple en les transformant en podcasts. Les extraits doivent améliorer la visibilité, avec l’espoir d’attirer de nouveaux adeptes. Pas certain cependant que cela ne soit suffisant.

Pour aller plus loin:
– Facebook lance son clone de Clubhouse
– Clubhouse enfin disponible sur Android

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité