Comment AB Tasty est devenu le champion de l’expérience client

Par , publié le 8 avril 2022

“C’est comme cela qu’Amazon a bâti son modèle”. Pour résumer la promesse d’AB Tasty, Rémi Aubert n’hésite pas à évoquer le géant américain du commerce en ligne, devenu une référence de l’expérience client sur Internet. La plateforme qu’il a cofondée permet aux marques d’optimiser la performance de leurs sites ou de leurs applications, en testant plusieurs interfaces ou en la personnalisant en fonction de chaque visiteur. De quoi doper, par exemple, le taux de conversion et donc les ventes. Et assurer une forte croissance à la start-up, en particulier aux Etats-Unis.

Algorithmes – À sa création en 2008, AB Tasty n’est pas une entreprise tech, mais une agence de conseils. “Tout le monde voulait de la data mais personne ne savait l’utiliser”, se souvient Rémi Aubert. La société pivote alors à partir de 2011 et développe un outil d’A/B testing, qui permet de comparer les performances de plusieurs versions d’un même site. Elle est depuis passée à l’étape suivante, celle de la personnalisation. Ses clients peuvent désormais afficher des messages spécifiques selon le profil de l’utilisateur. Puis mesurer leur efficacité. La plateforme repose sur des algorithmes qui analysent de nombreuses données: âge, nombre de visites sur le site, mouvements de la souris…

Marché américain – AB Tasty revendique désormais plus de 900 clients, dont L’Oréal, LVMH, Carrefour ou encore la SNCF en France. Plus de la moitié de son chiffre d’affaires est réalisée à l’étranger, où l’entreprise a ouvert de nombreux bureaux. Elle mise particulièrement sur les Etats-Unis. En 2018, Alix de Sagazan, sa deuxième fondatrice, s’est d’ailleurs installée à New York. “C’est beaucoup plus rassurant pour les clients si un dirigeant est sur place”, explique Rémi Aubert. Cela permet aussi de mieux répondre aux spécificités du marché. Depuis, le marché américain est celui qui affiche la plus forte croissance des ventes. Il représente déjà 20% de son activité et pourrait dépasser la barre des 50% dans les trois ans.

Acquisitions – À cette échéance, AB Tasty ambitionne d’atteindre un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. Pour y parvenir, la start-up souhaite développer son offre. Elle vise d’abord de nouveaux terminaux: les montres, les écrans connectés, les assistants vocaux, les panneaux publicitaires… “Nous avons vocation à être présents partout”, souligne Rémi Aubert. AB Tasty veut ensuite améliorer ses outils de recommandation de produits, que son fondateur n’estime pas encore à la hauteur de la concurrence. Pour aller plus vite, la société prévoit des acquisitions. Ce qui pourrait la pousser à mener une nouvelle levée de fonds, deux ans après sa dernière.

_____

Comme de nombreuses start-up, AB Tasty utilise Google Cloud pour développer son activité. En savoir plus

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Chaque vendredi, l'actu French Tech décryptée

Infos, analyses, tableau de bord: le rendez-vous hebdomadaire pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !