Sorare part à la conquête des Etats-Unis

Par , publié le 13 mai 2022

On ne peut pas devenir un leader mondial, comme l’ambitionnent les dirigeants de Sorare, sans être présent aux Etats-Unis. Jeudi, la start-up française a donc déclenché sa grande offensive américaine, en s’associant avec la MLB, le puissant championnat de baseball. Ce partenariat va lui permettre de diversifier son offre, aujourd’hui uniquement centrée autour du football. Cet été, elle va en effet lancer un nouveau jeu, basé cette fois-ci sur des cartes virtuelles de joueurs de baseball à collectionner et à échanger. Une simple première étape, espère désormais la société, dont le chiffre d’affaires a été multiplié par 40 l’an passé, à 325 millions de dollars. Et qui négocie toujours avec les autres grandes ligues nord-américaines.

Cartes numérotées – Sorare, c’est la rencontre d’une ligue virtuelle (fantasy league) avec les NFT (non-fungible tokens ou jetons non fongibles). En achetant ou en accumulant des cartes, les joueurs composent des équipes pour s’affronter. Des points leur sont attribués en fonction des performances réelles des footballeurs. Les plus performants remportent des cartes ou des gains en cryptomonnaies. Chaque saison, Sorare met aux enchères 1.111 cartes spéciales par joueur de football, ayant différents niveaux de rareté – plus la carte est rare, plus elle rapporte des points. Chaque exemplaire est numéroté. Et peut être revendu sur une place de marché. En raison de leur rareté, leur prix peut parfois s’envoler, dépassant parfois la barre des 100.000 euros.

Bientôt la NFL ? – Fondée en 2019, Sorare revendique désormais 1,8 million d’inscrits sur sa plateforme. Et 370.000 joueurs actifs par mois, dont une partie qui dépense de l’argent pour acheter des cartes. Pour se développer, elle multiplie les partenariats avec les clubs et les ligues, leur reversant une commission sur la vente de cartes. Le lancement aux Etats-Unis représente la suite logique. Le marché pourrait être gigantesque car les ligues virtuelles y sont déjà très populaires. C’est cette perspective qui lui a permis de lever 680 millions de dollars l’an passé, un record en France, sur la base d’une valorisation de 4,3 milliards. Selon la presse américaine, un accord serait proche avec le PGA Tour, le circuit professionnel de golf. Sorare espère ensuite convaincre la NFL et la NBA, les ligues de football américain et de basketball.

Spéculation – Sa croissance dépend de ces futurs partenariats. Mais pas seulement. L’entreprise reste en effet dépendante de l’intérêt pour les NFT, qui retombe régulièrement avant de rebondir. Sur sa plateforme d’échange, de nombreuses de cartes sont ainsi proposées à un prix inférieur à leur précédent prix d’achat. Sorare pourrait par ailleurs être rattrapée par les régulateurs, à l’image de l’enquête ouverte au Royaume-Uni par l’autorité de contrôle des jeux d’argent. Son jeu permet en effet de spéculer sur la valeur future des cartes, par exemple en pariant sur de jeunes joueurs en devenir. Ce qui implique des pertes potentielles. Enfin, Sorare pourrait aussi être menacée par de nouveaux rivaux, comme le géant américain DraftKings, qui va lancer un jeu similaire avec la NFL.

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Chaque vendredi, l'actu French Tech décryptée

Infos, analyses, tableau de bord: le rendez-vous hebdomadaire pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !