Sept ans après, Deezer s’apprête à entrer en Bourse

Par , publié le 19 mai 2022

“L’opération avance comme prévu”. Malgré les fortes turbulences traversées par les marchés, Deezer se rapproche petit à petit d’une introduction en Bourse, sept ans après une première tentative abandonnée à la dernière minute. Jeudi, la plateforme française de streaming musical a en effet franchi une nouvelle étape vers son objectif. Et “les prochaines ne devraient être qu’une formalité”, assure-t-on en interne. Si tout se passe effectivement comme attendu, la société fusionnera début juillet avec I2PO, un SPAC, un véhicule d’investissement qui permet à des start-up d’accéder plus facilement et plus rapidement aux marchés. Elle récupérera plus de 400 millions d’euros, devant lui permettre “d’accélérer la croissance”. Mais le plus dur ne fera que commencer.

10 millions d’abonnés – Lancé en 2007, Deezer a été l’un des pionniers du streaming musical. D’abord entièrement gratuit, le service a depuis basculé vers un modèle freemium, avec une offre payante permettant notamment de supprimer les publicités. Il revendique désormais 9,6 millions d’abonnés, dont près de la moitié en France où il s’octroie 29% du marché. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 400 millions d’euros l’an passé. Derrière ces chiffres, se cachent cependant des performances bien inférieures à celles du secteur. Alors que le streaming a généré l’an passé six fois plus de recettes qu’en 2015, les revenus de Deezer ont, eux, tout juste doublé. Son nombre d’abonnés a triplé sur la période, quand celui de Spotify a été multiplié par dix.

Partenariats avec des opérateurs – Selon les estimations du cabinet Midia, Deezer ne totalise ainsi que 2% du parc mondial d’abonnés. La société française est largement devancée par Spotify, mais aussi par les géants américains Apple, Amazon et Google, qui se sont lancés bien après. Alors que les différentes offres sont très similaires, aussi bien pour le catalogue que pour les prix, ses rivaux disposent d’une image de marque bien plus grande dans le monde. Et de moyens bien supérieurs pour leurs dépenses marketing. Incapable de s’aligner, Deezer mise sur des partenariats, notamment avec des opérateurs mobiles comme Orange en France et TIM au Brésil. La société compte beaucoup sur son accord avec RTL Allemagne. Puis souhaite répliquer cette stratégie sur d’autres marchés.

Frilosité des investisseurs – Les débuts boursiers de Deezer s’annoncent cependant compliqués. Sa capitalisation boursière espérée de 1,05 milliard d’euros sera bien difficile à justifier. Elle représente en effet 2,3 fois le chiffre d’affaires anticipé en 2022, contre 1,7 fois actuellement pour Spotify. Pour séduire les marchés, la plateforme française promet une forte accélération de sa croissance: elle vise un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros en 2025. À cette date, elle ambitionne également d’atteindre la rentabilité opérationnelle, après avoir accumulé les pertes depuis son lancement, en raison notamment des royalties élevées qu’elle doit reverser aux ayants droit. Suffisant pour rassurer des investisseurs européens réputés pour leur frilosité ?

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail