Comment LumApps dépoussière l’intranet dans les entreprises

Par , publié le 1 juillet 2022

Dépoussiérer l’intranet dans les entreprises. C’est la mission que s’est fixée LumApps. Sur le papier, il s’agit d’un véritable défi tant cet outil a été ringardisé ces dernières années par les réseaux sociaux d’entreprise et par les plateformes de messagerie. Dans les faits, cette start-up lyonnaise revendique plus de 4 millions d’utilisateurs. Et des clients prestigieux, comme Airbus, Colgate-Palmolive et Japan Airlines. “Nous sommes le nouveau cockpit numérique des salariés, résume Sébastien Ricard, son fondateur et patron. Nous leur permettons de se connecter avec les gens, les informations et les outils dont ils ont besoin pour être le plus productifs”. 

Onboarding – LumApps ne conçoit pas l’Intranet comme un simple canal de communication alimenté par la direction de l’entreprise. Il doit aussi permettre aux employés d’interagir et de communiquer. Pour casser les silos, sa solution peut se connecter aux différentes plateformes utilisées par l’ensemble des salariés: les services de productivité de Google et de Microsoft, mais aussi Slack, Salesforce ou encore Workday. En début d’année, la société a ajouté une nouvelle couche, avec le rachat de la start-up HeyAxel, qui conçoit des outils pour faciliter l’onboarding, l’accueil et l’intégration des nouveaux embauchés dans l’entreprise. L’an passé, elle avait déjà ajouté une plateforme de vidéos.

IPO en 2022 ? – LumApps assure enregistrer une forte croissance de son activité, notamment depuis la crise sanitaire qui a chamboulé les habitudes de travail et renforcé les besoins de communication. Plus de la moitié de ses recettes proviennent des Etats-Unis, le marché le plus en pointe pour les solutions SaaS (logiciel par abonnement). La start-up tricolore compte désormais plus de 250 employés, répartis dans six bureaux et sur trois continents. Pour autant, sa dernière levée de fonds commence à dater: elle remonte en effet à janvier 2020 – LumApps avait récolté 70 millions de dollars. À l’époque, Sébastien Ricard envisageait une introduction en Bourse dès 2022. Une échéance sur laquelle il ne s’engage plus.

_____

Comme de nombreuses start-up, Lumapps utilise Google Cloud pour développer son activité. En savoir plus

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail