Avec la NBA, Sorare accélère sa conquête des Etats-Unis

Par , publié le 7 septembre 2022

Après la MLB, la ligue américaine de baseball, la NBA. Sorare poursuit sa grande offensive aux États-Unis, indispensable pour devenir un leader mondial, comme l’ambitionnent ses dirigeants. Mercredi, la start-up française a ainsi officialisé un partenariat avec le puissant championnat de basketball, qui va lui permettre de diversifier encore davantage son offre, longtemps centrée uniquement autour du football. En octobre, Sorare lancera en effet un nouveau jeu, basé cette fois-ci sur des cartes virtuelles de joueurs NBA, à collectionner et à échanger. Contrairement au jeu MLB, son impact devrait aller bien au-delà des frontières américaines, car la NBA est l’une des ligues les plus populaires au monde.

Cartes numérotées – Sorare, c’est la rencontre d’une ligue virtuelle (fantasy league) avec les NFT (non-fungible tokens ou jetons non fongibles). En achetant ou en accumulant des cartes, les joueurs composent des équipes pour s’affronter. Des points leur sont attribués en fonction des performances réelles des sportifs. Les meilleurs remportent des cartes ou des gains en cryptomonnaies. Chaque saison, Sorare met aux enchères un nombre limité de cartes spéciales par joueur, ayant différents niveaux de rareté – plus la carte est rare, plus elle rapporte des points. Chaque exemplaire est numéroté. Et peut être revendu sur une place de marché. En raison de leur rareté, leur prix peut s’envoler, dépassant parfois la barre des 100.000 euros.

Bientôt la NFL ? – Fondée en 2019, Sorare revendique désormais deux millions d’inscrits sur sa plateforme. L’an passé, son chiffre d’affaires a été multiplié par 40, à 325 millions de dollars. Pour se développer, la société multiplie les partenariats avec les clubs et les ligues, leur reversant une commission sur la vente de cartes. Le lancement aux Etats-Unis représente la suite logique. Le marché pourrait être gigantesque car les ligues virtuelles y sont déjà très populaires. C’est cette perspective qui lui a permis de lever 680 millions de dollars, un record en France, sur la base d’une valorisation de 4,3 milliards. Selon la presse américaine, un accord serait proche avec le PGA Tour, le circuit professionnel de golf. Sorare espère ensuite convaincre la NFL, le championnat de football américain.

Spéculation – Sa croissance dépend de ces futurs partenariats. Mais pas seulement. L’entreprise reste en effet dépendante de l’intérêt pour les NFT, qui retombe régulièrement avant de rebondir. Sur sa plateforme d’échange, de nombreuses cartes sont ainsi proposées à un prix inférieur à leur précédent prix d’achat. Sorare pourrait par ailleurs être rattrapée par les régulateurs, comme l’Autorité nationale des jeux (ANJ) en France. Sa ligue virtuelle permet en effet de spéculer sur la valeur future des cartes, par exemple en pariant sur de jeunes joueurs en devenir. Ce qui implique des pertes potentielles. Enfin, Sorare pourrait aussi être menacée par de nouveaux rivaux, comme le géant américain DraftKings, qui vient de lancer un jeu similaire avec la NFL.

Pour aller plus loin:
– Sorare ciblé par une enquête des autorités britanniques
– Dapper Labs capitalise sur le succès des NFT

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail