Par , publié le 5 mars 2021

Un spécialiste du paiement qui rachète une plateforme de streaming musical. En décembre, la rumeur avait laissé perplexe. Elle est désormais confirmée. Jeudi, Square a annoncé l’acquisition de Tidal, le concurrent de Spotify et d’Apple Music détenu par Jay-Z. L’opération se chiffre à 300 millions de dollars, pour une “majorité significative” du capital. Une formulation vague qui signifie que les autres vedettes de la chanson associées au projet, comme Beyoncé, Kanye West et Madonna, conserveront une partie de leurs actions. Le service continuera d’opérer de manière indépendante, mais sera désormais dirigé par un responsable de sa nouvelle maison mère.

Exclusivités – Né en Norvège, Tidal avait été racheté en 2015 par Jay-Z pour 56 millions de dollars. Le rappeur américain a alors de grandes ambitions: sauver l’industrie du disque qu’il estime menacée par les offres gratuites. Pour séduire les amateurs de musique, il mise sur des chansons exclusives fournies par des artistes partenaires. Mais ces exclusivités sont souvent limitées et temporaires. Et la plateforme tombe rapidement dans l’anonymat. En 2016, Tidal revendique trois millions d’abonnés. Des chiffres très inférieurs à ceux de Spotify… et truqués selon la presse norvégienne. Ultime symbole de cet échec: en 2019, les chansons de Jay-Z font leur retour sur le service suédois.

Non-fungible tokens – En officialisant le rachat de Tidal, Jack Dorsey, le patron de Square, est resté très vague sur ses motivations. Tout juste explique-t-il qu’il souhaite créer de “nouvelles sources de revenus complémentaires” pour les artistes. Sa société pourrait, par exemple, leur offrir des outils pour vendre directement des places de concert ou du merchandising. Autre hypothèse: les NTF (non-fungible tokens ou jetons non fongibles). Ces actifs numériques, fonctionnant grâce à la blockchain, rencontrent un succès grandissant. Uniques et identifiables, ils permettent de collectionner des œuvres d’art ou des clips sportifs. Et pourquoi pas des extraits de chanson dans le futur ?

Une question d’amitié ? – Reste que les synergies entre les deux entreprises ne sont pas évidentes. D’autant plus que Square aurait pu proposer de tels services sans Tidal. Certes, le spécialiste des terminaux de paiement en magasin, cherche à se diversifier. Cela doit lui permettre de compenser les faibles marges de son activité historique. Mais il était resté jusqu’à présent sur des marchés pas trop éloignés: la livraison de repas avec Caviar – depuis revendu à Doordash – ou encore les transferts d’argent et l’achat d’actions avec Cash App. Les mauvaises langues ne manqueront pas de souligner que Jack Dorsey et Jay-Z sont récemment devenus de très bons amis.

Pour aller plus loin:
– Pourquoi Spotify mise autant sur les podcasts


Chaque matin, l’essentiel de l’actualité tech analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

No Comments Yet

Comments are closed