Elon Musk devient le premier actionnaire de Twitter

Par , publié le 4 avril 2022

Critique régulier de Twitter, Elon Musk vient d’en devenir son premier actionnaire. Lundi, il a révélé, dans des documents fournis aux autorités boursières américaines, avoir mis la main sur 9,2% du capital du réseau à l’oiseau bleu. Si le patron de Tesla et de SpaceX n’a pas précisé ses intentions, cette participation pourrait lui permettre de faire pression sur la direction, qu’il accuse de ne pas respecter la liberté d’expression. Voire d’en prendre le contrôle en lançant une OPA ? À Wall Street, en tout cas, les spéculations vont bon train. L’action de la société a ainsi bondi de 27%.

80 millions d’abonnés – Avec plus de 80 millions d’abonnés, Elon Musk est l’une des personnalités les plus suivies sur Twitter, devenu sa principale plateforme de communication. Son hyperactivité lui a d’ailleurs valu des déboires avec le gendarme boursier américain. Ses reproches contre la société se sont accentués ces derniers mois, suite au départ de Jack Dorsey, l’un des fondateurs qui a décidé de se concentrer sur Block (anciennement Square), l’autre société qu’il dirige. En mars, l’homme le plus riche du monde avait lancé un sondage sur la politique de modération de Twitter. Avant de laisser entendre qu’il pourrait lancer son propre réseau social.

Pas d’actions préférentielles – L’arrivée d’Elon Musk au capital pourrait affaiblir Parag Agrawal, le nouveau patron de Twitter. La pression pourrait être d’autant plus forte que la société n’a pas mis en place des actions préférentielles, une pratique très répandue dans la Silicon Valley qui permet aux fondateurs de garder le contrôle. En 2020, elle avait ainsi fait face aux exigences du fonds activiste Elliot, qui réclamait le départ de Jack Dorsey. L’entrepreneur sud-africain pourrait demander de siéger au conseil d’administration ou de nommer une partie de ses membres. Il pourrait aussi s’associer avec d’autres actionnaires pour forcer un changement de direction.

Objectifs ambitieux – Face à cette menace, Parag Agrawal va devoir rapidement rassurer sur sa capacité à accélérer la croissance. De nombreux investisseurs sont en effet mécontents des performances financières de Twitter, dont l’action a fortement chuté depuis un an. La société s’est engagée à doubler son chiffre d’affaires d’ici à 2023 et à attirer plus de 100 millions d’adeptes supplémentaires. Deux objectifs qui ne seront pas faciles à atteindre. Son nouveau patron a promis d’aller plus vite dans le processus de décision et de lancer de nouveaux produits. Il souhaite notamment poursuivre la stratégie de diversification du chiffre d’affaires, au-delà des seules recettes publicitaires.

Pour aller plus loin:
– Jack Dorsey laisse son poste de directeur général de Twitter
– Twitter lance son abonnement payant

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Chaque vendredi, l'actu French Tech décryptée

Infos, analyses, tableau de bord: le rendez-vous hebdomadaire pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !