Apple rattrapé par la politique sanitaire très stricte de Pékin

Par , publié le 8 novembre 2022

À quelques semaines des fêtes de fin d’année, le contexte sanitaire en Chine pourrait lourdement pénaliser Apple. Lundi, le groupe à la pomme a déjà reconnu que les livraisons d’iPhone seront “plus faibles qu’anticipé” au quatrième trimestre. Mais l’ampleur de cette correction dépendra de l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans la région de Zhengzhou, où est située la plus grande usine d’assemblage de son smartphone. Fidèles à leur politique de zéro-Covid, les autorités chinoises ont en effet imposé un confinement local depuis une semaine, qui se traduit par des capacités de production “considérablement réduites”, explique Apple. Une extension de cette mesure est probable, alors que le nombre de cas positifs a grimpé ces derniers jours.

Plus de 200.000 employés – Opéré par Foxconn, le géant taïwanais de la sous-traitance, le site de Zhengzhou assure, selon les estimations du cabinet Counterpoint, 85% de la production des iPhone 14 Pro et Pro Max, les modèles les plus chers mais aussi les plus demandés. L’usine emploie généralement entre 200.000 et 300.000 personnes. L’apparition des premiers cas de coronavirus a suscité une vague de départ de travailleurs, fuyant un confinement particulièrement rude à l’intérieur du complexe, placé dans une bulle sanitaire. Depuis, les chaînes d’assemblage tournent au ralenti. En outre, les iPhone produits ne peuvent, pour le moment, pas être expédiés. Sans amélioration rapide de la situation, ces smartphones ne pourront pas être livrés à temps pour les achats de Noël.

Faible demande pour les autres modèles – Malgré leur prix très élevé, à partir de 1.329 euros en France, les versions Pro et Pro Max sont privilégiées par les clients de la marque. Les délais de livraison sont déjà importants: plus d’un mois en France, par exemple. Et ils devraient encore s’allonger. Pour Apple, il est donc primordial de garantir des stocks suffisants pour les fêtes. D’autant plus que la demande pour les autres modèles, les iPhone 14 et 14 Plus, est beaucoup moins forte qu’attendu. En particulier en Europe et en Chine, deux marchés sur lesquels les ventes de smartphones reculent. Sans tenir compte des perturbations actuelles, la société aurait ainsi abaissé ses objectifs de production d’iPhone 14, passant de 90 millions d’unités à moins de 87 millions, explique l’agence Bloomberg.

Dépendance – Malgré tout, les analystes ne s’inquiètent pas encore, estimant que les consommateurs ne vont pas renoncer à acheter des iPhone Pro. Et donc que les ventes seront juste reportées. Cet épisode illustre cependant la dépendance d’Apple à la Chine, aussi bien pour les composants que pour l’assemblage. La rigueur de la politique de zéro-Covid a accéléré le processus de diversification géographique de la production. Le groupe souhaite notamment augmenter ses capacités en Inde, où sont déjà assemblés des iPhone 14. Mais le mouvement est lent, car il implique de multiples ajustements de la chaîne logistique. Les analystes de Morgan Stanley estiment d’ailleurs que la version Pro du smartphone ne sera pas produite dans les usines indiennes.

Pour aller plus loin:
– Pourquoi Apple accélère l’assemblage de l’iPhone en Inde
– Le prix des iPhone s’envolent en Europe

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail