Par , publié le 7 décembre 2020

Après avoir discrètement avancé ses pions ces derniers mois, Amazon pourrait bien passer à la vitesse supérieure dans le podcast. Selon le Wall Street Journal, le géant du commerce en ligne serait en effet entré en négociations exclusives pour mettre la main sur Wondery, l’un des plus importants studios américains. L’opération pourrait se chiffrer à plus de 300 millions de dollars (247 millions d’euros). Elle pourrait ainsi constituer la plus grosse acquisition jamais réalisée sur ce marché en pleine ébullition.

Apple et Sony aussi intéressés – Fondé en 2016, Wondery surfe sur le succès des podcasts, un format audio lancé il y a vingt ans qui connaît une seconde jeunesse. Selon les données du cabinet Podtrac, le créateur, qui produit une centaine d’émissions, est le quatrième acteur du marché aux États-Unis, avec plus de neuf millions d’auditeurs uniques en novembre et près de 60 millions de téléchargements. Son chiffre d’affaires devrait dépasser les 40 millions de dollars en 2020. Profitant d’un contexte extrêmement favorable, la société cherche à se vendre au plus offrant. Selon l’agence Bloomberg, au moins trois autres prétendants ont étudié le dossier, dont Apple et Sony. Mais pas Spotify.

Dernière chance – Cet engouement s’explique par la frénésie d’achats déclenchée par l’offensive menée depuis deux ans par Spotify. Voulant se démarquer de ses rivales et dégager un nouveau relais de croissance, la plate-forme suédoise a multiplié les acquisitions, dépensant par exemple plus de 200 millions de dollars pour mettre la main sur Gimlet Media. Cet été, le New York Times a annoncé le rachat du créateur du podcast criminel Serial pour 50 millions. Wondery est ainsi l’un des derniers gros acteurs indépendants du marché. Il représente donc la dernière chance pour les groupes qui n’ont pas encore participé à cette course à l’armement.

Retard – Amazon en fait partie. La société a même pris beaucoup de retard. Les podcasts n’ont en effet été ajoutés à sa plate-forme Amazon Music qu’en septembre. Quelques semaines plus tôt, elle avait lancé des podcasts exclusifs sur Audible, son offre de livres audio. Sa stratégie consistait, jusqu’à présent, à confier des programmes à des célébrités. Avec Wondery, son catalogue original prendrait immédiatement une autre dimension. Pour Amazon, celui-ci pourrait non seulement être une source directe de recettes (publicités, abonnements à Audible). Mais il pourrait également enrichir son offre Prime, dont fait partie Amazon Music. Une offre que l’e-marchand a placée au cœur de stratégie.

Pour aller plus loin:
Toujours pas rentable, Spotify lance des écoutes sponsorisées
Amazon lance un “Netflix du jeu vidéo”


Chaque matin, l’essentiel de l’actualité tech analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

No Comments Yet

Comments are closed