Par , publié le 3 mars 2021

Les start-up de livraison de courses continuent de capitaliser sur l’effet coronavirus. Mardi, trois levées de fonds ont été officialisées sur ce secteur en pleine ébullition. En Europe, la jeune pousse néerlandaise Crisp a recueilli 30 millions d’euros. Et la start-up tchèque Rohlik a récolté 190 millions, avec l’ambition de poursuivre son développement à l’international. Aux Etats-Unis, le leader du marché Instacart séduit toujours autant les investisseurs. La société, qui a mené quatre tours de table en à peine neuf mois, est désormais valorisée à 39 milliards de dollars, contre 18 milliards en octobre. Attendue cette année, sa prochaine introduction en Bourse s’annonce déjà triomphale.

Nouvelles habitudes – Le gigantesque marché des courses, en particulier celui des courses alimentaires, a longtemps tardé à se transformer dans les pays occidentaux. Mais la crise sanitaire a rapidement changé les habitudes de consommation. En 2019, la part des achats effectués en ligne était estimée entre 3% et 4% aux Etats-Unis. L’an passé, elle a dépassé la barre des 10%. L’évolution a été similaire dans les pays européens. Le chiffre d’affaires de Rohlik a ainsi doublé l’an passé. Les investisseurs font désormais le pari que la majorité des clients ne retourneront pas faire leurs courses en magasin, une fois l’épidémie du coronavirus passée.

Forte concurrence – Le marché attire donc les convoitises. Conscient du potentiel, Amazon a été l’un des premiers à massivement investir dans le domaine avec son offre Prime Now. Plus récemment, les grandes plates-formes de livraison de repas développent également cette activité, mettant à profit leur infrastructure technologique et leur réseau de coursiers déjà existants. C’est le cas notamment d’Uber, Deliveroo et Glovo. De nombreuses start-up tentent aussi leurs chances, comme Shopopop ou Cajoo en France. Tous ces acteurs doivent également affronter les géants de la distribution, qui proposent des services de livraison à domicile ou de drive.

Pour aller plus loin:
– Instacart, “l’Uber du supermarché”, dopé par le coronavirus
– Les drones de livraison d’Amazon décollent aux Etats-Unis


Chaque matin, l’essentiel de l’actualité tech analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

No Comments Yet

Comments are closed