Par , publié le 18 mars 2021

Colin Huang peut s’en aller par la grande porte. Cinq ans après son lancement par cet ancien ingénieur de Google, devenu depuis la troisième fortune chinoise, Pinduoduo affiche toujours une croissance vertigineuse. Et vient surtout de détrôner Alibaba, le pionnier du commerce en ligne en Chine. L’an passé, plus de 788 millions de consommateurs ont effectué au moins un achat sur son application. C’est 9 millions de plus que sur Tmall, Taobao et les autres plateformes de son grand rival, fondé seize ans plus tôt. Ce dernier reste, en revanche, encore très largement devant en termes de chiffre d’affaires et de capitalisation boursière.

Achats groupés – Le succès de Pinduoduo, c’est d’abord celui de son concept. Uniquement disponible sur mobile, la plateforme repose sur les achats groupés entre membres de la famille, amis ou voisins. Pour profiter du meilleur prix, il faut atteindre un nombre minimal d’acheteurs. L’application encourage donc à inviter le maximum de personnes, notamment par l’intermédiaire de la messagerie WeChat. Pour favoriser les achats impulsifs, les promotions sont limitées dans le temps. Pinduoduo a d’abord proposé des produits du quotidien. Mais son offre s’élargit de plus en plus. Son public, principalement féminin, habite majoritairement dans les petites villes du pays – un marché jusqu’alors peu développé.

Pas d’intermédiaires – Pinduoduo a poussé à son paroxysme le modèle de place de marché. La société ne vend rien elle-même. Elle ne livre rien non plus – son infrastructure logistique a ainsi été longtemps inexistante. Surtout, elle a supprimé tous les intermédiaires: sa plateforme met les acheteurs directement en relation avec les producteurs, notamment les agriculteurs. Pour offrir des prix encore plus bas, elle prélève une toute petite commission sur chaque achat. Et elle subventionne massivement les promotions. Uniquement tourné vers la croissance, Pinduoduo affiche donc des pertes très élevées: 7,2 milliards de yuans (930 millions d’euros) l’an passé.

Produits frais – Face à la déferlante Pinduoduo, ses rivaux ont bien riposté. Mais sans réussir à ralentir son développement. En 2020, l’application a séduit plus de 200 millions de nouveaux acheteurs. Et la crise sanitaire a fait naître de nouvelles opportunités, en modifiant durablement les habitudes d’achat de produits frais en Chine. Tous les acteurs du secteur investissent donc sur ce segment. En août, Pinduoduo a lancé un nouveau service, baptisé Duo Duo Maicai, qui permet de recevoir ses fruits et légumes dès le lendemain dans un point relais. La société part cependant avec un handicap car elle ne possède pas d’entrepôts ni de réseau logistique. Pour y remédier, elle prévoit d’investir plusieurs milliards d’euros.

Pour aller plus loin:
– Comment Alibaba veut révolutionner le commerce physique
– Pour abaisser ses coûts, Alibaba mise sur les robots-livreurs


Chaque matin, l’essentiel de l’actualité tech analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

No Comments Yet

Comments are closed