Protection de la vie privée: l’Inde menace WhatsApp

Par , publié le 20 mai 2021

Les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp n’en finissent plus de faire parler. Après avoir suscité la colère des utilisateurs, elles sont désormais dans le collimateur des autorités indiennes. Dans un courrier adressé à la filiale de Facebook, obtenu par Techcrunch, le ministère des technologies de l’information réclame leur retrait, estimant qu’elles ne respectent pas le cadre législatif indien. La société américaine a désormais une semaine pour fournir une réponse “satisfaisante”. Dans le cas contraire, le gouvernement menace de prendre des sanctions. La loi lui permet d’interdire une application. Depuis le 15 mai, les utilisateurs de la messagerie doivent accepter le partage de leurs informations personnelles avec Facebook, sous peine de ne plus pouvoir accéder à la plateforme. Avec 450 millions d’adeptes, l’Inde est le premier marché de WhatsApp.

Pour aller plus loin:
– Face aux inquiétudes sur la vie privée, WhatsApp peine à rassurer ses utilisateurs
– TikTok, WeChat et d’autres applications chinoises interdites en Inde

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité