Par , publié le 21 mai 2021

Une page se tourne chez ByteDance, la maison mère de TikTok. Son fondateur Zhang Yiming va quitter son poste de directeur général. Il passera le témoin à son lieutenant de toujours, Liang Rubo, actuellement responsable des ressources humaines. “Beaucoup de choses peuvent être améliorées”, explique-t-il dans un message adressé aux salariés, estimant qu’il lui manquait “certaines des compétences pour être le patron idéal”. La transition doit avoir lieu avant la fin de l’année, mais aucune date n’a été communiquée. Celle-ci dépendra peut-être de l’avancée du processus d’introduction en Bourse.

Réussite à l’international – En moins de dix ans, Zhang Yiming n’a pas seulement transformé ByteDance en mastodonte de l’Internet chinois, grâce aux succès de l’agrégateur d’informations Toutiao et de Douyin, la version locale de TikTok. Il lui a aussi permis de devenir la première société du pays à connaître une telle réussite à l’international, depuis le rachat de l’application Musical.ly, devenue depuis TikTok. Si cette dernière entame à peine sa prometteuse monétisation, la société affiche déjà un chiffre d’affaires de 37 milliards de dollars, quinze fois plus que Snapchat, lancé la même année. Elle pèse désormais 43% du chiffre d’affaires de Facebook, qui progresse beaucoup moins vite.

Conflit avec Trump – L’an passé, Zhang Yiming a su gérer le conflit avec l’administration Trump, qui souhaitait le forcer à céder les activités américaines de TikTok. En jouant sur la rivalité entre Washington et Pékin, le dirigeant a fait trainer les négociations jusqu’à la défaite électorale du président américain. A 38 ans, il prévoit désormais de se concentrer sur la “stratégie à long terme”. Sa prise de recul s’inscrit dans une tendance chez les grands entrepreneurs chinois de la tech, qui commencent petit à petit à s’effacer. C’est le cas du plus célèbre d’entre eux, Jack Ma, qui a officiellement abandonné tout rôle opérationnel chez Alibaba. Ou encore de Colin Huang, qui a fait de même chez Pinduoduo.

Durcissement réglementaire – Cette annonce intervient à un moment charnière pour ByteDance. D’abord, l’entreprise prépare son introduction en Bourse, une opération potentiellement record compte tenu de ses performances financières et de sa valorisation actuelle de 250 milliards de dollars. Ensuite, elle fait face à un resserrement réglementaire du gouvernement chinois. Le mois dernier, ByteDance avait dû s’engager publiquement à mettre un terme à des pratiques anticoncurrentielles. Enfin, son nouveau patron devra également poursuivre la diversification de l’activité, d’abord dans le commerce en direct, un véritable phénomène en Chine. Puis dans le paiement en ligne ou encore les jeux vidéo.

Pour aller plus loin:
– Malgré Trump, le chiffre d’affaires de ByteDance s’envole
– ByteDance se lance dans le paiement


Chaque matin, l’essentiel de l’actualité tech analysée et mise en perspective directement dans votre boîte e-mail

No Comments Yet

Comments are closed

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Votre rendez-vous quotidien pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !