Twitter cède devant le gouvernement indien

Par , publié le 1 juin 2021

Twitter a fini par rendre les armes. Menacée d’interdiction en Inde, la société américaine s’est engagée lundi à respecter la nouvelle législation sur les réseaux sociaux, censée limiter les “abus et les mauvais usages”. Twitter estime que ces nouvelles règles représentent un danger pour la liberté d’expression, car elles permettraient notamment au gouvernement d’exiger le retrait de messages critiquant sa gestion de l’épidémie de coronavirus. Le texte prévoit des peines de prison pour aller jusqu’à 7 ans pour les dirigeants d’un réseau social qui n’accepterait pas ces demandes. La semaine dernière, la police indienne s’était rendue dans les locaux de l’entreprise après qu’elle a ajouté la mention “média manipulé” à des messages postés par plusieurs membres du parti au pouvoir.

Pour aller plus loin:
– Protection de la vie privée: l’Inde menace WhatsApp
– L’Inde poursuit sa croisade contre les applications chinoises

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité