Facebook teste des publicités en réalité virtuelle

Par , publié le 18 juin 2021

C’est une première expérimentation qui affole déjà les utilisateurs des casques Oculus. Au cours des prochaines semaines, la filiale de Facebook va tester l’affichage de publicités dans des jeux en réalité virtuelle, avec l’objectif de généraliser cette offre à tous les développeurs. Pour justifier cette initiative, elle avance la volonté de créer de nouveaux modèles économiques. Et ainsi de dynamiser l’écosystème pour attirer de nouveaux adeptes. Le réseau social s’est fixé pour objectif de convertir un milliard de personnes à la réalité virtuelle. Mais celle-ci tarde encore à trouver son public.

Ventes décevantes – Facebook s’est lancé dans la réalité virtuelle en 2014, en rachetant la start-up Oculus pour deux milliards de dollars. Son patron, Mark Zuckerberg, est alors persuadé que cette technologie peut devenir “la plate-forme la plus sociale de l’histoire”. Depuis, la route a été semée d’embûches, entre performances décevantes, réorganisations internes et revirements stratégiques. Fin 2020, l’entreprise a choisi de simplifier son offre, délaissant l’entrée de gamme et le haut de gamme pour tout miser sur un seul casque à un prix jugé abordable (299 dollars). Si les ventes ont bien progressé pendant les fêtes, elles restent encore assez faibles.

Opportunités de monétisation – Le nerf de la guerre reste cependant les contenus, indispensables pour séduire une cible plus large. Dès le départ, la société a visé les gamers. Elle dépense beaucoup pour financer des titres exclusifs. Et multiplie les rachats de studios. Mais elle doit maintenant proposer des applications plus variées. Pour cela, Oculus souhaite offrir aux développeurs d’autres opportunités de monétisation, essayant de dupliquer les modèles qui font recette sur smartphones. La publicité permet de financer des jeux et des services gratuits, qui “attireront de nouvelles audiences”. Jeudi, Mark Zuckerberg a également évoqué la possibilité d’offrir des abonnements, citant comme exemple un service de fitness.

“Formats uniques” – À terme, ces publicités pourraient également représenter un nouveau relais de croissance. Si la réalité virtuelle s’impose, comme le prédit Mark Zuckerberg, elle captera une part croissante des budgets des annonceurs. Facebook souhaite ainsi préparer le terrain pour être le principal bénéficiaire de cette évolution. Pour le moment, les publicités resteront très basiques: des annonces intégrées dans les jeux sur lesquelles les utilisateurs peuvent cliquer pour avoir plus d’informations. Elles seront ciblées en fonction des données collectées par la société sur ses différentes plateformes. Mais Oculus indique aussi travailler sur “des formats publicitaires uniques à la réalité virtuelle”.

Pour aller plus loin:
Facebook espère toujours démocratiser la réalité virtuelle
Snapchat déclenche la bataille de la réalité augmentée

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Votre rendez-vous quotidien pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !