Andy Jassy prend les commandes d’Amazon

Par , publié le 5 juillet 2021

Vingt-sept ans jour pour jour après sa création, le 5 juillet 1994, Amazon tourne la plus importante page de son histoire. Lundi, Andy Jassy a officiellement pris les commandes, succédant au poste de directeur général à Jeff Bezos – qui reste cependant président du conseil d’administration. Une révolution tout en douceur, tant le fondateur du géant américain du commerce en ligne était de moins en moins impliqué dans la gestion opérationnelle au quotidien, privilégiant notamment sa société spatiale Blue Origin, avec laquelle il doit voyager dans l’espace le 20 juillet.

Cloud computing – À 53 ans, Andy Jassy a effectué toute sa carrière chez Amazon. Diplômé d’Harvard, il est arrivé à Seattle en 1997, en tant que responsable du marketing. Six ans plus tard, alors qu’il est devenu conseiller de Jeff Bezos, il suggère de se lancer dans le cloud computing. L’idée est de tirer profit de l’excellence de la société dans les data centers, pour offrir un service d’hébergement de données à d’autres entreprises. La filiale Amazon Web Services (AWS) est alors créée, dirigée depuis le départ par Andy Jassy. Pionnière sur un marché aujourd’hui gigantesque, elle est devenue une impressionnante machine à cash, qui génère près de 60% des profits d’Amazon.

Disciple – À l’image de sa division cloud, Amazon ne s’est jamais aussi bien porté. Surfant sur la crise sanitaire, qui a fait bondir les ventes en ligne, l’e-marchand a flirté l’an passé avec la barre symbolique des 400 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Et sa capitalisation boursière approche désormais des 2.000 milliards. Disciple de Jeff Bezos, dont il était le successeur désigné, le nouveau patron ne devrait pas chambouler les habitudes du géant de Seattle, du moins à court terme. Tant dans le management, dont il partage les grands principes, que dans la stratégie d’entreprise. Son prédécesseur aura d’ailleurs son mot à dire pour les décisions les plus importantes.

Autorités de la concurrence – Propulsé sur le devant de la scène, Andy Jassy devra surtout composer avec les responsables politiques et les autorités de la concurrence, qui partout dans le monde remettent en cause la position dominante d’Amazon. Et s’insurgent de ses pratiques fiscales qui lui permettent de payer peu ou pas d’impôts. En Europe, la société est ciblée par une procédure antitrust. Elle pourrait bientôt l’être également aux États-Unis, alors que la Federal Trade Commission est désormais dirigée par l’une de ses plus virulentes critiques. Au-delà, de nouvelles législations sont en cours des deux côtés de l’Atlantique. Et de nouvelles règles fiscales sont en négociation au niveau international.

Pour aller plus loin:
– Jeff Bezos passe le relais à la tête d’Amazon
– Lina Khan, 32 ans et nouvelle bête noire des géants de la tech ?

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Votre rendez-vous quotidien pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !