Pékin investit dans Cao Cao pour lui permettre de rivaliser avec Didi

Par , publié le 6 septembre 2021

Deux mois après avoir sévèrement sanctionné Didi Chuxing, le gouvernement chinois injecte 3,8 milliards de yuans (496 millions d’euros) dans Cao Cao Mobility, l’un de ses principaux rivaux. La plateforme de voitures avec chauffeur indique qu’elle utilisera ces fonds pour étendre son activité en Chine et pour gagner des parts de marché, certainement en poursuivant sa politique de promotions pour les passagers et de bonus pour les chauffeurs. Lancé en 2015 par le constructeur chinois Geely, Cao Cao reste un petit acteur alors que Didi affiche une part de marché proche des 90%. Mais le service a connu un regain de popularité en juillet, après le retrait de Didi des boutiques d’applications mobiles. Pékin reproche au leader du marché d’avoir procédé, malgré ses avertissements, à son introduction en Bourse à New York. Une aubaine pour ses concurrents.

Pour aller plus loin:
– Ciblé par Pékin, Didi disparaît des boutiques d’applications
– Après son introduction en Bourse, Didi vise l’Europe

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité