GlobalFoundries veut profiter de la pénurie de puces pour entrer en Bourse

Par , publié le 4 octobre 2021

Alors que la crise des semi-conducteurs perdure, GlobalFoundries avance son projet d’introduction en Bourse. Le fondeur américain, détenu par le fonds souverain d’Abou Dhabi, a lancé lundi le processus auprès du gendarme boursier. Il souhaite entrer sur le Nasdaq avant la fin de l’année. Selon l’agence Reuters, il vise une capitalisation boursière de 25 milliards de dollars. La société est le troisième fondeur mondial, loin cependant derrière les géants asiatiques TSMC et Samsung. Si son chiffre d’affaires a renoué avec la croissance au premier semestre, GlobalFoundries affiche toujours de lourdes pertes. La société compte investir plusieurs milliards de dollars pour construire de nouvelles usines. Cet été, elle a été approchée par Intel en vue d’un éventuel rachat. Mais elle n’avait pas donné suite.

Pour aller plus loin:
– Face à Intel, TSMC va investir plus de 100 milliards de dollars
– Comment Intel veut redevenir le roi des puces

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité