La série sud-coréenne Squid Game redonne des couleurs à Netflix

Par , publié le 5 octobre 2021

Cela n’était plus arrivé depuis plusieurs années. Lundi, Netflix a, brièvement, occupé la première place des applications les plus téléchargées sur l’App Store aux États-Unis. Le cabinet d’analyse Sensor Tower, dont les données remontent jusqu’en 2014, n’avait jamais enregistré une telle performance. Ce phénomène n’est pas limité au territoire américain: partout, la plateforme de streaming a réalisé des bonds dans les classements, aussi bien sur la boutique d’Apple que sur le Play Store, celle de Google. La raison principale: le succès de sa série sud-coréenne Squid Game. Un succès surprise mais qui concrétise sa stratégie de productions internationales.

Bouche-à-oreille – Lancé mi-septembre, Squid Game raconte l’histoire de 456 personnes surendettées qui participent à des jeux mortels pour remporter de l’argent. Véritable phénomène dans son pays d’origine, où elle a fait exploser le nombre d’abonnés, la série a connu des débuts plus modestes ailleurs. Mais elle bénéficie depuis d’un excellent bouche-à-oreille, qui lui a permis d’être le programme le plus regardé dans les 83 pays où les données sont disponibles. Du jamais vu. “Il est très probable qu’elle devienne la série la plus populaire de notre histoire”, expliquait la semaine dernière Ted Sarandos, l’un des deux patrons de Netflix. Le record est pour le moment détenu par La Chronique des Bridgerton, avec 82 millions de personnes ayant regardé au moins deux minutes le premier mois.

Contre-performance – Ce succès phénoménal est bienvenu. Au deuxième trimestre, l’entreprise a enregistré sa pire performance en huit ans, ne gagnant que 1,5 million d’abonnés dans le monde. Encore plus inquiétant, elle en a perdu 430.000 en Amérique du Nord, son premier marché. Ses dirigeants se veulent rassurants. Ils expliquent ce chiffre par les retards de production du printemps 2020 provoqués par l’épidémie de coronavirus. Ainsi, les nouveaux contenus originaux étaient peu nombreux au premier semestre. Au-delà de cette situation passagère, Netflix doit faire face à la saturation de certains marchés, en particulier aux Etats-Unis. Et à une très forte concurrence, qui rend ses productions originales encore plus primordiales.

Investissements – Si Ted Sarandos assure qu’il ne s’attendait pas à “une telle popularité mondiale” pour Squid Game, celle-ci n’est pas due au hasard. Elle est le fruit des importants investissements de la société, qui ne s’est pas contentée de productions hollywoodiennes. Très tôt, elle a beaucoup dépensé pour développer son offre de contenus locaux. Ces films et séries sont surtout destinés à gagner des abonnés dans leur pays d’origine, où ils sont régulièrement en tête des classements. Mais ils dépassent désormais les frontières, même s’ils ne sont pas produits en anglais. La Casa de Papel, la série espagnole récupérée après deux saisons par Netflix, Lupin ou encore Elite ont déjà attiré une immense audience internationale.

Pour aller plus loin:
– Pourquoi Netflix lance une première offre gratuite au Kenya
– Dominé par Disney et Amazon, Netflix accélère ses investissements en Inde

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité