LinkedIn va fermer son site chinois

Par , publié le 14 octobre 2021

C’était le dernier grand réseau social américain présent en Chine. Jeudi, LinkedIn a annoncé la fermeture de son site chinois en raison “d’un environnement significativement plus complexe”. Cette annonce intervient sept mois après un rappel à l’ordre de Pékin, qui avait alors demandé à la filiale de Microsoft de censurer davantage les contenus postés par ses membres. Depuis, les profils de plusieurs journalistes et militants des droits de l’homme avaient été bloqués. Ce choix avait été très critiqué aux États-Unis. LinkedIn revendiquait plus de 50 millions d’utilisateurs chinois. À la place de son réseau pour professionnels, la société affichera simplement des offres d’emploi. Bing, le moteur de recherche de Microsoft, reste accessible en Chine. En revanche, Google, Facebook, Instagram ou encore Twitter y sont interdits.

Pour aller plus loin:
– En Chine aussi, les autorités veulent sévir contre les géants du numérique
– La Chine propose un pacte mondial sur les données

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité