Ambitieux ou irréaliste ? Comment Elon Musk veut relancer Twitter

Par , publié le 9 mai 2022

Chez Tesla et SpaceX, Elon Musk a toujours vu en très grand – et aussi fait mentir tous ceux qui doutaient de ses projets. En passe de mettre la main sur Twitter pour 44 milliards de dollars, l’entrepreneur, première fortune mondiale, ne déroge pas à ses habitudes. “Twitter à un potentiel extraordinaire, je vais le libérer”, avait-il promis le mois dernier en dévoilant son offre de rachat. La feuille de route présentée aux investisseurs, et dévoilée la semaine dernière par le New York Times, est ainsi extrêmement ambitieuse. Voire complètement irréaliste: elle table notamment sur près d’un milliard d’utilisateurs en 2028, contre à peine 200 millions aujourd’hui.

Bond du chiffre d’affaires – Dans ce document, Elon Musk prédit que le chiffre d’affaires de Twitter va s’envoler au cours des six prochaines années. Selon ses projections, celui-ci devrait s’élever à 26,4 milliards de dollars en 2028, soit cinq fois plus que les 5,1 milliards réalisés en 2021. Il anticipe également une amélioration spectaculaire du résultat opérationnel. Pour y parvenir, le patron de Tesla a déjà dévoilé quelques pistes. Il souhaite améliorer le produit – par exemple en intégrant une fonctionnalité permettant de modifier les messages  –, combattre les robots spammeurs et passer l’algorithme en open source. Et aussi renforcer la liberté d’expression, qu’il estime limitée par la modération actuelle.

Abonnements – Les projections financières très optimistes d’Elon Musk reposent sur deux leviers. D’abord, un bond du nombre d’utilisateurs, qu’il projette à 931 millions en 2028. Cela représente en moyenne 120 millions de nouveaux adeptes chaque année, quand Twitter n’en a séduit que 25 millions en 2021. Deuxième levier: les abonnements. D’ici 2028, Elon Musk compte attirer 159 millions d’abonnés à Blue, facturé trois dollars par mois pour quelques fonctionnalités supplémentaires. Il ambitionne de lancer en 2023 une autre offre, peut-être pour accéder à Twitter sans publicité. Cet abonnement séduirait 104 millions de clients. Autrement dit: dans six ans, le réseau social compterait davantage d’utilisateurs payants qu’il ne compte aujourd’hui d’utilisateurs gratuits.

Retour en Bourse ? – Cette feuille de route a été utilisée par Elon Musk pour convaincre des investisseurs de rejoindre son offre de rachat. Malgré l’absence d’éléments concrets sur la future gouvernance de Twitter, une vingtaine de fonds et entreprises ont accepté de le rejoindre, lui apportant 7,1 milliards de dollars pour financer une partie de l’opération. Des discussions sont toujours en cours avec d’autres investisseurs potentiels, notamment Jack Dorsey, l’un des fondateurs de Twitter. Le patron de Tesla leur promet de doubler ou de tripler leur mise. Voire de la multiplier par dix! D’après le Wall Street Journal, il projetterait de réintroduire la société en Bourse au bout de quelques années.

Pour aller plus loin:
– Elon Musk va racheter Twitter, et maintenant ?
– Jack Dorsey laisse son poste de directeur général de Twitter

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Chaque vendredi, l'actu French Tech décryptée

Infos, analyses, tableau de bord: le rendez-vous hebdomadaire pour ne rien rater et tout comprendre. Essayez, c’est gratuit !