Elon Musk menace de renoncer au rachat de Twitter

Par , publié le 6 juin 2022

Cette fois-ci, la menace est écrite noir sur blanc. Dans un courrier adressé lundi par son avocat à la Securities & Exchange Commission, Elon Musk se dit prêt à renoncer au rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars. Le patron de Tesla et de SpaceX estime en effet que le réseau social à l’oiseau bleu ment sur le pourcentage de faux comptes. Il réclame donc l’accès à des données supplémentaires lui permettant de vérifier les chiffres officiels. Mais cette requête serait restée, selon lui, sans réponse satisfaisante. Malgré le mécontentement d’Elon Musk, Twitter assure de son côté que l’opération suit son cours. Et se dit prêt à aller devant la justice.

5% de faux comptes ? – Les faux comptes sur Twitter constituent un problème connu de tous, déjà identifié d’ailleurs par Elon Musk, qui a proposé d’éliminer les robots spammeurs. Le débat porte désormais sur leur proportion. La société estime qu’ils représentent moins de 5% de ses 229 millions d’utilisateurs actifs “monétisables”. Un pourcentage remis en cause par le milliardaire, qui ne “croit pas dans les méthodes laxistes” de l’entreprise. C’est pour cela qu’il souhaite réaliser sa propre estimation. Mais il ne peut pas la mener sans le feu vert de Twitter. Elon Musk avance régulièrement le chiffre de 20% de faux comptes. Mais cette estimation, réalisée par l’outil SparkToro, porte sur l’ensemble des inscrits et non sur le nombre d’utilisateurs actifs.

“Rupture” –  Ses avocats soupçonnent la société de vouloir “dissimuler” des données, redoutant que son mensonge ne soit révélé au grand jour. Un tel mensonge représenterait une fraude, qui entraînerait des poursuites des autorités boursières et de multiples plaintes d’actionnaires. Twitter justifie son refus par la nécessité de respecter la vie privée de ses utilisateurs. Pour la partie adverse, cela constitue cependant une “rupture” de l’accord signé en avril. Et donc une raison suffisante pour interrompre l’opération. Dans ce cas de figure, il serait très probable que le réseau social attaque Elon Musk devant la justice du Delaware. À plusieurs reprises, des entreprises ont été contraintes à réaliser des acquisitions qu’elles souhaitaient abandonner.

Renégociation – L’accord de rachat contient bien une possibilité de retrait – en échange du versement d’une indemnité d’un milliard de dollars. Mais celle-ci nécessite un motif ayant un “impact significatif” sur les futurs profits. Une sous-estimation du nombre de faux comptes pourrait-elle suffire ? Les experts en doutent fortement. Une autre option pour Elon Musk consisterait à faire volontairement échouer son plan de financement… après avoir assuré qu’il avait l’argent nécessaire. Dès lors, les menaces du patron de Tesla pourraient simplement viser à une renégociation à la baisse du prix d’achat – qui apparaît aujourd’hui très élevé compte tenu du plongeon des valeurs technologiques en Bourse. Une demande que pourrait accepter Twitter pour éviter une longue procédure judiciaire.

Pour aller plus loin:
– Elon Musk à nouveau dans le collimateur du gendarme boursier américain
– Ambitieux ou irréaliste ? Comment Elon Musk veut relancer Twitter

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail