Avec la MLS, Apple accélère son offensive dans le sport

Par , publié le 15 juin 2022

Après le baseball, le soccer. Mardi, Apple a officialisé un accord avec la MLS, le championnat américain de football. À partir de la saison prochaine, le groupe à la pomme retransmettra ainsi l’intégralité des rencontres, partout dans le monde, sur sa plateforme Apple TV. Ce contrat porte sur les dix prochaines saisons. Son montant n’a pas été officialisé, mais la presse américaine avance un minimum garanti de 250 millions de dollars par an. Une somme très importante compte tenu des audiences très faibles de la MLS aux Etats-Unis et d’une notoriété quasi inexistante ailleurs. Mais cet accord permet à Apple de poursuivre son incursion dans le sport, avant de viser plus haut.

400.000 téléspectateurs – Les matchs de MLS seront diffusés sur une nouvelle offre payante, dont le prix n’a pas encore été précisé. Un “nombre limité” de rencontres seront par ailleurs accessibles gratuitement. Et une “large sélection” sera disponible pour les abonnés à Apple TV+. Un moyen de renforcer la proposition de valeur de la plateforme de streaming, qui demeure encore très loin de Netflix et de Disney+. Reste que la facture sera certainement difficile à rentabiliser pour le concepteur de l’iPhone. L’an passé, la MLS a attiré moins de 400.00 spectateurs en moyenne aux Etats-Unis, avec un pic à 1,1 million pour la finale, pourtant diffusée sur une chaîne gratuite.

Bientôt la NFL ? – L’important est ailleurs pour Apple, qui cherche surtout à renforcer sa crédibilité auprès des grandes ligues. En mars, la société avait conclu un premier partenariat avec la MLB, lui permettant de diffuser en exclusivité deux rencontres par semaine. Et elle voit beaucoup plus grand. L’analyste Daniel Ives estime qu’elle s’est lancée dans “une chasse agressive” pour acquérir des droits. Elle serait en particulier prête à signer un très gros chèque pour diffuser une partie de la NFL, le championnat de football américain. Le lot qu’Apple convoite sera remis en jeu à partir de la saison prochaine, qui débute en fin d’année. Il est estimé à plus de deux milliards de dollars par an.

Netflix en spectateur – Longtemps réservée aux grands groupes de télévision, la diffusion du sport est en train de basculer vers le streaming. Dans ce domaine, Amazon a pris les devants, puisqu’il diffuse déjà des matchs de NFL aux Etats-Unis, la majorité de la Ligue 1 en France et des rencontres de Ligue des Champions en Allemagne et en Italie. Disney propose de nombreux événements sur ESPN+. HBO Max et Peacock ont également renforcé leur programmation. De plus en plus, les plateformes de streaming ne vont plus seulement rivaliser sur leurs catalogues de films et de séries. Mais aussi sur leur offre sportive. Pour le moment, Netflix se contente, lui, simplement d’observer.

Pour aller plus loin:
– Apple se lance dans la diffusion d’événements sportifs
– DAZN, le “Netflix du sport” débarque discrètement en France

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail