Après les podcasts, Spotify se lance dans les livres audio

Par , publié le 20 septembre 2022

Spotify poursuit sa diversification. Après les podcasts, devenus un élément essentiel de sa stratégie de croissance, la plateforme suédoise s’aventure dans les livres audio. Mardi, elle a officiellement lancé son offre, accessible seulement aux États-Unis pour l’instant. Elle propose un catalogue de 300.000 titres, uniquement vendus à l’unité. D’autres modèles économiques, comme l’abonnement et la publicité, devraient être ajoutés plus tard. “C’est un marché encore peu exploité”, souligne Nir Zicherman, vice-président responsable des livres audio, qui espère bien populariser ce format auprès d’un public beaucoup plus large qu’aujourd’hui.

Potentiel de croissance – Ce lancement n’est pas une surprise: il avait été annoncé l’an passé lors du rachat de Findaway, une société américaine spécialisée dans la conception et la distribution de livres audio. Surtout, il s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Spotify. “Proposer une offre qui répond à l’ensemble des besoins audio”, résume Nir Zicherman. Comme elle l’a déjà fait pour les podcasts, la société de Stockholm espère bien profiter de son immense base d’utilisateurs – 433 millions d’utilisateurs actifs par mois – pour s’imposer sur ce marché. Celui-ci affiche un énorme potentiel de croissance, selon Daniel Ek, le patron de Spotify: ses ventes pourraient passer de 10 à 70 milliards de dollars par an.

Nouveau modèle – Sur le marché, deux modèles s’affrontent jusqu’à présent. Celui de la vente à l’unité, utilisé notamment par Apple. Et celui de l’abonnement, choisi par Audible, la plateforme de livres audio rachetée par Amazon en 2008. Pour le moment, Spotify a opté pour le premier, plus facile à mettre en place. Le second devrait suivre rapidement, car il semble mieux correspondre aux usages actuels des consommateurs. La plateforme pourrait aussi innover, et proposer une sélection de livres gratuits, en rémunérant leurs auteurs grâce à des annonces publicitaires. Cette option pourrait notamment être proposée aux écrivains amateurs.

Limite du modèle économique – L’offensive de Spotify dans les podcasts et dans les livres audio ne doit pas seulement lui permettre de se différencier de ses rivaux. Elle est aussi cruciale pour dépasser la limite de son modèle économique: les importantes royalties versées aux artistes, qui se chiffrent à plus de 70% du chiffre d’affaires généré par les écoutes. Ce système ampute grandement sa rentabilité – au premier semestre, le groupe a dégagé seulement 6 millions d’euros de profits. Il est donc nécessaire de développer de nouvelles activités, capables d’offrir des marges plus élevées: entre 40% et 50%, selon les prédictions de Daniel Ek.

Pour aller plus loin:
– Pourquoi Spotify mise autant sur les podcasts
– Comment Spotify espère multiplier son chiffre d’affaires par dix

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail