Par , publié le 15 janvier 2023

La rentrée avait déjà été très mauvaise pour le marché du PC. La période des fêtes a été encore plus catastrophique. Au quatrième trimestre, les livraisons d’ordinateurs ont plongé de 29%, selon les estimations du cabinet Gartner. Du jamais vu. Sur l’ensemble de l’année dernière, le repli se chiffre à 16%, un record également. Si aucune zone géographique n’échappe à ce ralentissement, entamé fin 2021, l’Europe affiche les plus mauvaises performances, avec un plongeon de 38% des ventes sur le trimestre. Aucun fabricant n’est épargné. Les trois leaders du marché, Lenovo, HP et Dell ont particulièrement souffert. Apple a mieux résisté, avec un repli limité à 10%. La marque à la pomme est aussi la seule à afficher une légère croissance de ses livraisons sur l’ensemble de l’année 2022.

Effet de rattrapage – S’il demeure spectaculaire, le retournement du marché doit être nuancé. Car il s’explique en partie par un effet de rattrapage. Avec la généralisation du télétravail et des cours à distance, les ventes d’ordinateurs ont en effet fortement rebondi en 2020 et 2021, mettant fin à près de dix années de baisse. Et retrouvant leur niveau de 2012. L’amélioration de la situation sanitaire fait mécaniquement baisser les ventes, aussi bien chez les particuliers que les entreprises. Dans le même temps, le contexte économique a accentué les difficultés, entre l’envolée de l’inflation et la crainte d’une possible récession au cours des prochains mois. D’autres appareils électroniques, notamment les smartphones, connaissent aussi une baisse des ventes.

Stocks élevés – “Avec la hausse des coûts de l’énergie et des produits de base, les grosses dépenses, comme les ordinateurs, ne sont pas prioritaires pour les consommateurs”, note Ishan Dutt, analyste chez Canalys. Côté entreprises, “le cycle de vie est allongé et les achats repoussés”, ajoute Mikako Kitagawa, de Gartner. Après avoir longtemps peiné à satisfaire la demande, notamment en raison de la pénurie de puces, le secteur se retrouve confronté à la situation inverse: les stocks sont désormais très élevés. Ce qui limite les livraisons de PC. “Les distributeurs cherchent d’abord à vendre leurs anciens stocks”, souligne Mikako Kitagawa. Cela se traduit notamment par des “promotions massives”… qui n’ont eu qu’un effet limité.

Rebond fin 2023 ? – Malgré la forte chute enregistrée en 2022, les ventes d’ordinateurs restent encore supérieures à leur niveau d’avant-Covid. La question est désormais de savoir si la précédente tendance baissière, alimentée notamment par le virage des consommateurs vers les smartphones, va reprendre. Si le marché devrait encore reculer en 2023, un début d’amélioration est espéré au deuxième semestre. “La demande sur le secteur de l’éducation va rebondir car les terminaux déployés pendant la pandémie vont arriver à la fin de leur cycle de vie”, prédit Ishan Dutt. Dans les entreprises, le retour de la croissance pourrait se matérialiser l’an prochain. Le secteur compte en particulier sur le prochain arrêt du support de Windows 10 pour doper les ventes.

Pour aller plus loin:
– Pourquoi les ventes d’ordinateurs s’effondrent
– Face au succès des Chromebook, Microsoft cherche encore la parade


No Comments Yet

Comments are closed

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail