Par , publié le 31 janvier 2023

La chute était attendue mais elle reste spectaculaire. Au quatrième trimestre 2022, le bénéfice opérationnel de Samsung a plongé de 69%, tombant à 4,3 billions de wons (3,2 milliards d’euros), son plus bas niveau depuis près de dix ans. Le géant sud-coréen de l’électronique est principalement plombé par le repli des prix des puces mémoires, une activité généralement très rentable qui représente environ la moitié de ses profits. Et qui pourrait même passer dans le rouge au premier trimestre, selon certains analystes financiers. Ses dirigeants n’anticipent pas d’amélioration avant la deuxième partie de l’année. Ils ont pourtant décidé de ne pas ralentir le rythme des investissements, quitte à retarder encore un peu plus la normalisation du marché.

Crise de surproduction – Surtout connu pour ses appareils grand public, Samsung est aussi un géant des semi-conducteurs. Le conglomérat est notamment leader sur le marché des puces mémoires DRAM, pour les serveurs et les ordinateurs, et NAND, pour les smartphones. Ces derniers mois, le secteur est touché par une importante crise de surproduction. Celle-ci s’explique par la chute des ventes de produits électroniques, en raison de la montée de l’inflation et de la crainte d’une récession. Elle entraîne une baisse des prix (plus de 20% au quatrième trimestre) et une hausse des stocks. Sur les trois derniers mois de 2022, la division semi-conducteurs – qui inclut aussi l’activité de fonderie – a ainsi accusé un repli de 24% de son chiffre d’affaires. Et son bénéfice opérationnel a plongé de 97% !

Ventes de smartphones – Samsung est également rattrapé par la morosité du marché des smartphones, traditionnellement sa deuxième source de profits. Jusqu’à l’automne, le numéro un mondial du secteur avait pourtant bien résisté. Malgré des livraisons stables, il avait même réussi à afficher une croissance de son chiffre d’affaires, grâce aux bonnes performances de ses modèles haut de gamme et de ses appareils 5G. Cela a cependant pris fin au quatrième trimestre. Selon le cabinet IDC, ses ventes de smartphones ont plongé de 16% en volume. Le prix de vente moyen plus élevé a permis de limiter le repli des recettes à 9%. Les profits de la division smartphones ont ainsi été divisés par deux par rapport au troisième trimestre. Samsung prédit une nouvelle contraction du marché en 2023.

Investissements – Malgré ces difficultés, Samsung ne prévoit pas de réduire ses dépenses en capital. En 2022, la société a investi 48 billions de wons (36 milliards d’euros), notamment pour accroître ses capacités de production de puces. Elle souhaite renforcer son activité de fonderie (fabrication de puces conçues par d’autres), espérant même rattraper le taïwanais TSMC, le leader incontesté du secteur. Par ailleurs, Samsung ne va pas de réduire la voilure dans les puces mémoires. De quoi alimenter le déséquilibre entre la production et la demande, et donc retarder le rebond espéré des prix. Le groupe peut se le permettre. Il compte même profiter de la situation pour accroître ses parts de marché lorsque la demande repartira, alors que ses rivaux, plus petits et moins diversifiés, doivent limiter leurs investissements.

Pour aller plus loin:
– Samsung ambitionne de prendre TSMC de vitesse
– Pourquoi les ventes de smartphones ont accusé une chute historique


No Comments Yet

Comments are closed

Contactez-nous  –  Politique de confidentialité

Le temps d'un café, l'actu tech décryptée

Dès 7h30, prenez un temps d’avance: les informations essentielles analysées et mises en perspective, directement dans votre boîte e-mail